31 commentaires

  1. slilam
    24 mai 2009 @ 1 h 53 min

    Je souhaite des info sur la bipolarité

  2. Daren
    27 mai 2009 @ 18 h 02 min

    Bonjour, qu’est-ce que vous voulez savoir ? Je peux peut-être vous aidez…

  3. psycho52
    8 juin 2009 @ 9 h 29 min

    Bonjour,

    je suis bipolaire mixte et je voudrais savoir s’il y a des personnes qui on reussit à se stabiliser.

    j’ai 28 ans et j’ai appris cette maladie l’année derniére juin ou juillet 2007, avant je voyait des psychiatres en hopital psy mais ils ne faisaient rien du tout sauf de me droguer, à cause d’eux j’ai attapé pas mal de maladie (endometriose, prise de poids enorme)

    je vois un psychanalyste depuis peu.

  4. HBADAM
    8 juin 2009 @ 12 h 02 min

    Salut psycho52
    a ma connaissance la psychose maniaco depressive est une maladie qui se stabilise avec le traitement ;le psychanalyste t aide a analyser les points faibles dans ta vie,depuis ton enfance,mais cela n est pas suffisant,il te faut une cure de neuroliptiques,qui aideront a equilibrer le rythme de ton humeur
    malheureusement jusqu la ,il n y a que des traitements qui aident a stabiliser les symptomes;pas de vrai traitement;mais les recherches se poursuivent;et avec aide de dieu,ils trouveront le necessaire;la PMD n etait jamais un handicape;tu peux travailler;vivre ta vie normalement;ne t inquiete pas

  5. lucie
    16 juillet 2009 @ 14 h 21 min

    Bonjour. Depuis peu je me demande pourquoi je suis toujours triste ?

  6. martin
    20 juillet 2009 @ 8 h 55 min

    allo moi je me demande pourquoi je souffre toujours

  7. Jérémie
    1 octobre 2010 @ 16 h 25 min

    Je crois avoir plus de mauvaise journee que de bonnes journee.

  8. nicole
    17 février 2011 @ 21 h 40 min

    je suis une depression majeur et cronique depuis 15 ans que je suis suivit par un psychiatre et j’ai passee 13 semaines a l’hopital….j’ai gardee des cequelles….j’ai des douleur dans le dos et la nuque toujours ca fait tres mal…j’ai aussi un point dans la region du coeur et ma digestion ne fonctionne pas et je me sens vide brisee ..j’ai la chance d’avoir un bon mari qui me comprend et qui est patien…car il connait mon histoire

  9. Jean
    6 juillet 2011 @ 11 h 50 min

    Bonjour, ça fait 10 ans qu’on me bourre de pilules(changement de diagnostique avec les changements de médecins) et maintenant que je suis confus incapable de me prendre en main (repas, sommeil,douleurs,etc)on veut me retourner au travail. ça n’a pas de sens. Bon courage à ceux qui traverse cette période… on a de besoin!

  10. Alex
    29 octobre 2011 @ 8 h 50 min

    Bonjour,
    Je m’appelle Alexia ,j’ai 14 ans et en ce moment je suis hospitalisée depuis 2 mois en pedopsyhchiatrie dans une unité dans l’hopital de la SalPetriere .
    Je suis hospitaliser pour trouble du comportement et dispraxie .
    Je l’ai appris en faisant un test de psychomotricité il y a quelques semaines.
    Defois je me demande si je n’ai pas une autre maladie mentale comme la depression ou des troubles de la personnalité Je me suis inventer un monde dont j’ai parfaitement conscience qu’il n’existe pas .Je me suis inventer des regles d’inferiorité et superiorité du genre : personne ne doit savoir quand on est aller au toilette ,je ne dois pas manger des aliments qui sentent mauvais,je ne dois pas sentir mauvais devant certaines personnes,je dois cracher devant certaines personnes mais pas devant d’autres,je dois parler assez familièrement devant certaines personnes mais pas d’autres ( rien n’avoir avec le respect et la politesse ).Sinon je ne vais plus au collège normale car dans les collèges normaux j’avais très peur des autres qui me rejetaient a cause de mes difficultés psychomotrices et me jugeaient bizarres.Mes professeurs de sports et de mathématiques me prenaient pour une handicapé mentale car j’avais du mal à faire des choses simples comme faire mes lacets,lire l’heure,jongler avec deux ou trois balles ou encore reproduire des pas de danse .
    Les autres élèves se moquaient de moi et les profs me criaient dessus.
    J’ai fini par être complètement terrorisée à l’idée d’aller au cours de sport mais je ne disait rien.L’année dernière je suis aller dans un hôpital de jour ( centre de rééducation psychopedagogique) psychopathologique pour redoubler ma 5 eme.
    Cela a été un échec.
    Je suis aller dans une autre unité pendant 3 mois ( ou j’étais déjà aller pour une hospitalisation de 1 mois) car je faisait nimportequoi a l’hôpital de jour ( je battais des garçons,je piratai des comptes facebook,je volai dans des magasins,j’insultai tout le monde ).
    Donc je suis retourner a l’unité ado 93 à Montreuil ( j’habite a Bobigny en Seine Saint Denis ) .
    Les docteurs de là bas me prenaient pour un schizophrène alors ils m’ont prescrit du risperidal ( j’avais déjà du tercian ) qui m’a fais beaucoup grossir,pas au point de me rendre obèse mais qui m’a rendu plutôt enrobée d’un point de vue esthétique malgré mon indice de masse corporelle toute a fais normale . J’étais mal dans ma peau pendant plusieurs mois.
    Je mangeai beaucoup .
    Quand j’étais en hôpital de jour nous allions souvent dans des fast-foods .
    Quand je suis partie en vacances en Espagne ( je suis d’origine espagnole et réunionnaise ) j’ai un peut maigris mais j’étais vraiment mal dans ma peau.
    Quand je me regardai dans le miroir je ne voyai qu’une pauvre fille malheureuse et rempli de bourrelets.
    Il y a maintenant quelques semaines voir 1 mois ou même plus on m’a retirer le risperdal parce qu’en observant bien mon comportement ils ont vus que je n’avai aucun trouble schizophrénique et aucun de mal à connecter mes pensées.
    J’ai beaucoup maigris ,j’ai presque perdu 10 Kg en même pas 1 mois .
    En ce moment je pèse environ 50 ,51 kg et je mesure 1m63 mais je ne mange pas beaucoup et il m’arrive parfois de me faire vomir.
    Voila ou j’en suis.
    En ce moment je suis très déprimé.
    Je ne sais pas comment sera la suite,je m’ennuie de vivre.
    Parfois je pleure sans pouvoir m’arrêter.
    J’aimerai que quelqu’un ici puisse m’aider et me donner des conseils.
    Merci d’avance

    Alexia

  11. Marie
    13 novembre 2011 @ 0 h 53 min

    Bonjour Alexia… Quel trouble de la personnalité a ta diagnostiqué? cest important de le savoir pour faire un bon suivi therapeuthique… La dispraxie aussi cest pas evident… javais des leves diagnostiquéés comme cela et je devais leur offir beaucoup de soutien.. entoure toi de bonnes personnes et dis toi quavec de laide tout ira mieux… tu vas eviter des depression et ca va sameliorer avec laide de Dieu…

  12. Vee227
    4 janvier 2012 @ 0 h 39 min

    Bonjour

    J’aurais aimé parler de la dépression à quelqu’un car je ne sais pas comment en guérrir… Et je ne veux pas en parler à ma famille de peur de les inquiéter et de devoir subir leurs regards inquiets. Et je crois que je serais peut être dépressive…

    Plusieurs facteurs me montre que je suis surement dépressive, mais mon cerveau ce refuse à y croire…

    Ses temps si plusieurs « problèmes » m’ont « poussés dans le trou ».
    Par exemple:
    -une de mes meilleures amie m’anonce qu’elle aime le même gars que moi et sort avec
    – j’ai des problèmes scolaires qui vont à l’échec, et plus j’y pense, plus je coule
    -dans ma famille on a des problèmes financiers et ça me stress énormément
    -je me sens exclue de ma gang d’amie sans raisons spécifique
    -…

    J’ai aussi plusieurs symptômes tel que:

    – J’ai souvent des bas dans mes émotions (soit je me met à pleurer pour rien, soit je suis en colère après tout pour aucune raison valable)
    – J’ai des maux de ventres insuportables (semblable à des crampes menstruelles très douloureuses)
    – J’ai toujours un sentiment de vide à l’intérieur
    – Souvent, lorsque je veux vraiment voir mes amies, une fois avec eux je voudrais qu’elles partent ou que je puisse m’en aller (ce pourquoi je m’exclue souvent)
    -…

    Je ne suis pas sûre que ce soit la dépression, la bipolarité ou autres…. Seriez vous capable de m’éclairer?

    Merci de tout coeur,
    Vee227

  13. Vee227
    4 janvier 2012 @ 0 h 43 min

    P.S. Jai déja eu des pensées suicidaires aussi…

  14. marie
    14 février 2012 @ 17 h 15 min

    je suis une ancienne infirmière en soins infirmiers et j’ai travaillée plus de 20 ans en soins hospitaliers surtout en soins palliatiafs en soins neurochirurgicale et je suis hospitalisée depuis 8 mois sans le bon traitement je souffre de dépression chronique et ici on soigne le mal par le mal je suis présentemnt a Michel-Archange et tout le monde me confie leurs problèmes mal gèrer par le personnel infirmiers qui reste dans le poste a jaser de chose et d’autre lorsque la psyatre Dr.Diane Leblanc qui pour six heurs ce jour c’est la St-Valentin et cela fait 4 mois que je n’aie pas vue mon cp.après ce temps on s’ennuie et on dirait que c’est par télépathie qu’on a décider de me soigner le personnel usent de télékinésie pour me valoriser en me faisant des beaux x sur anus en me disant aurevoir et bonne soirée je parle du pers. de la sanitation toute que des soins professionnelle. le personnnel infirmiers pour leure part s’en réjoouissent personellemt ca me lève le coeur ca nous lèvent le coeurnous avons tous des idées suicidaires ont se fais batttre et violéé torturée mentalement comme le syndrome de la goutte chinoise qui nous coulent sur la tête seconde par seconde par seconde…Bonne chance a tout le monde d’une schizophrène socio-affaective sous diagnostique réservé pour mieux être interner par une mère aimante mais qui s’en fait peut-ëtre un peut trop pour sa fillle des parents a bout de souffle Je me bats pour avoir ma liberté en prenant mais médic. régulièrement devenir végétariennes j’étais enceinte de trois enfants avant de rentrer dans cet hopital de fous et je les ait perduecar je continuais a prendre mes médicaments en m t gravida Merci au Dr.sterlin Carlos pour le suivi toujours assidu qu’il m’a fait ainsi qu’au Dr, Tesssier Luc de HOpital Jean-Talon a Montréal QC un suivi exemplaire Merci mais je suis encore malade et je le serai toujours…

  15. francine
    26 avril 2012 @ 18 h 57 min

    bonjour je ne connait pas vraiment la difference entre burn out ou depression moi je me sen tres fatiguer iritable asser souvent probleme de concentration et surtout perdu dans tout cela je suis mere monoparental je travail 40 heure semaine et je me demande si je devrai etre arreter au travail en faite je ne sais plus quoi faire et pensee jai toujour ete positive mais la je ne le sais plus comment tout gerer cela merci de me lire a plus .francine

  16. Gab
    25 juillet 2012 @ 9 h 23 min

    Bonjour je ne sais pas quoi faire et je ne sais pas ce que jai. Jai souvent des sautes dhumeurs,lannee passee je me suis toute couper les bras. Des fois je suis joyeuse et des fois le contraire je me suis arracher des cheveux et je me suis gratter en dessous de loeil et ca a fait des gale.je suis anxieuse je oe sait mais je sai pas quoi faire et je deteste voir ma mere pleurer et sinquieter

  17. chantal
    12 septembre 2012 @ 9 h 36 min

    Bonjour, je suis depressive depuis longtemps et je pense que je ne guerirai jamais. En ce moment, je ne me supporte plus, je me déteste. J’étais sous anti dépresseur et anxiolytique depuis 20 ans et j’ai arreté l’anti dépresseur depuis 6 mois. Mais je continue l’anxiolytique car j’ai peur de faire une crise d’angoisse.
    J’ai changé de médecin traitant qui m’a diriger vers un centre mais le médecin de ce centre a jugé que je n’avais pas besoin d’une phsychothérapie.Faut-il être complètement dérangé pour être soigner?
    Du coup je ne vais plus chez mon médecin, je n’ai plus confiance en personne, je fini les anxiolytiques qui me reste et après on verra bien. J’ai désespérement besoin d’aide et même si je pense que personne ne va me répondre, ça me fait du bien de vider mon sac. Je n’ai pas le courage de me suicider, c’est bien dommage car je pense que c’est la seule solution pour en finir avec cette depression, ce mal de vivre qui ne me quitte plus.

  18. nic
    29 octobre 2012 @ 17 h 32 min

    Bonjour, je crois je fais de la depression mais je ne suis pas si sure… Mais j’ai remarquer jai beaucoup de symptome de la depression et je ne sais pas quoi fair. Je n’ose pas dire a ma famille ( parent , frere et soeur,… ) peur de les inquiter. J’ai essayer de me suicider il y a 2 ans et acause de sa j’ai eu un psychologue. Je n’ai pas aimer car il n’essayais meme pas de me guerir la seul chose qui essayais de faire cest de me degêner. je pense encore au suicide mais je suis pas capable de faire l’action alors j’ai decider de tout essayer pour que mes parent me mes dehors pour que sa sois le temps qui me tue et non par moi-meme. On ne peu pas sire cest acause de ma confiance parce que j’en est pas pour personne et meme pas a moi-meme. et en plus c’est dommage que je n’arrive pas a me suicider parce que je ne vois pas d’autre moyen de men sortire. C’est pour sa je suis venu ici c’est pour savoir ce que je dois faire sauf s’il-vous-plais ne dite surtout pas jai besoin d’un psy…

  19. jemensort
    16 novembre 2012 @ 11 h 36 min

    Depuis environ 4 ans, je pleurais pour rien, je n’avais le goût de rien et plus rien ne me faisait plaisir. J’avais aussi des douleurs au cou et au dos « inexpliquées » et une fatigue chronique. Après une première consultation il y a 2 ans, mon médecin m’a fait passer des prises de sang pour vérifier ma glande thyroïde, le taux de fer, etc. Les résultats étaient tous normaux. Lorsque vint le temps de le revoir pour savoir qu’est ce qui se passait avec moi, il avait pris sa retraite. J’ai cherché un nouveau médecin pendant 2 ans et j’en ai maintenant trouvé un. J’ai été diagnostiqué d’une dépression. Je suis maintenant médicamenté depuis 1 mois avec un antidépresseur. J’en ai parlé à mon conjoint et à quelques amis et aucun d’entre eux ne m’a jugé. Tout le monde me souhaite seulement d’aller mieux. Le fait d’en avoir parlé dans mon entourage me permet aussi de faire tomber un masque et de me sentir plus à l’aise de parler de mes hauts et mes bas. Les effets positifs de la médication commence à paraître, je ne pleure plus pour rien (!) et toutes les petites taches de la vie quotidiennes me semble moins lourdes à assumer. Ce n’est pas une fierté de dire au gens que je suis dépressive mais ce n’est pas une honte non plus! Bref, parlez-en à un médecin et ayez confiance dans les gens qui vous entoure.

  20. micheline
    3 décembre 2012 @ 19 h 29 min

    bonjour je m’apelle Micheline je suis en déprression ceci est mon constat d’après mes médecins non, triste amorfe mais après un cancer, une perte d’emploi une famille disjonctée, plus d’amis et en manque d’amour avec supposé amoureux qui ne comprends pas du tout.. que fait-on, je suis allergique à tout ce qui s’apelle anti-dépresseur je suis désespérée cela fait 6 ans que cela dure,, et je suis de plus en plus isolée,,, j’ai été en thérapie 2 ans et rien ne fonctionne je n’ai pas le gôut de rien, je veux dormir et j’ai juste pas envie de continuer, j’ai tellement mal à l’âme je ne vois pas comment m’en sortir, J’ai toute ma vie été indépendante financièrement et maintenant je suis au crochet de la société j’ai tellement de peine, décès de ma mère, mon beau-frère, mon neveu, mes oiseaux tout cela depuis 2003,, en plus un cancer prononcé en 2008.. je ne sais pas quoi faire j’aimerais quitter la maison pour aller à quel endroit, je n’ai plus de lien avec la famille elle est très dysfonctionnelle une soeur très riche qui se foue de tout le monde mon autre soeur son nombril pas le temps et mon frère que j’adore est très physiquement malade il fonctionne sur un rein et le coeur est malade.. Si quelqu’un veut m’encourager me donner juste une lueur d’espoir svp répondez moi.. merci

  21. sonia
    6 décembre 2012 @ 12 h 14 min

    salut moi jmappelle Sonia,jai 27ans et je suis présentement en grosse dépression….depuis toute petite ma vie a été un enfer….viol de 5ans a 18ans,maltraitance,umiliation,blessure mentale,milieu dla drogue longtemps,perte et pleins autres…..tentative de suicide ou penser etc….a 21ans jai été en cure a ville marie un endroit formidable jai adorer etre la…jai sortie apres 1mois1/2….pas longtemps apres jai rencontrer un homme merveilleux qui ma sauver la vie en mapprenant se qui etait la vrai amour et me fesait sentir pour une fois que je netait pas juste un objet sexuel ou autre….il ma fait le plus beau cadeau de luniver ma fille Erika….elle a 3ans ….jme suis mariée pq jvoulais vivre cette histoire amour avec lui lhomme qui ma apprie et montrer les belles choses de la vie malgrer ses defauts hihi :p…..jai fait bcp de dépression dans ma vie mais la sais différent….jcrois que jai trop encaisser dans ma vie et tout garder en dedans et la sa lexplose….sais fou comment jme sens pas bien moralement et tout jai laisser mon mari pq jai trop encaisser ses defauts et lui non plus navait pas eu une vie parfaite a lecole alors lui aussi a besoin un psycologue pour se vider lcoeur et etre conseiller par un professionnel de la santé mental tout comme moi….bref jai vue une travailleuse sociale pour quelle me presente la personne on jai besoin pour men sortir et la jattend je vais a lécole et honnetement chui pas dedans et rien me rente dans tete sa nuit a ma vie personnel et mon ecole….la seul chose qui na pas changer sais que je moccupe de ma vie énormément tellement que quand je passe une journee sens elle je capote jmennuie trop si je veut men sortir sais pour elle sinon jme batterai pas autant mais je sais pas par ou commencer et mon mari je laime mais je lai tellement fait souffrir et tout que jveut plus lui faire de mal pas temp que je serai pas stable et heureuse dans ma peau….est cque vous pouvez me conseiller svp jai besoin e vos conseille pq jveut men sortir aider moi svp…..merci!

  22. sonia
    6 décembre 2012 @ 12 h 17 min

    moccupe de ma fille dsl

  23. AmiConseil
    4 janvier 2013 @ 12 h 22 min

    Avis aux intéressé(e)s,

    Je suis ds la quarantaine et PERSONNE n est à l abri de la dite maladie appelee la « Dépression « . Je suis présentement en arrêt de travail pour cause. Ds ma famille ,il y a des gènes car 30% de ma famille est officiellement diagnostiquée .Je pleurais à tout moment pour différentes situations et tout me blessait.J étais épuisée de fatigue pour différentes raisons (travail,couple,famille).Je dors,je dors et je tombe endormi facilement.Je ne souffre pas d insomnie mais je dormirais souvent. Je dois bouger sinon mon corps pourrait tomber endormi n importe ou,…même au cinéma .Un rien m irritait à toutes situations possibles qui n avait pas de sens.J étais et je suis très , très fragile émotionnelle …J ai un grand manque de confiance en moi et pourtant….
    Une suite d événements depuis qques années ds ma Vie ont fait en sorte que je suis la.Un nouveau travail avec une nouvelle équipe ds un milieu ou l adaptation exige ,nouvelle vie de couple turbulente dus à des événements incontrôlables,la vie sociale fragmentée ,décès d une bonne amie ,le travail qui ,de nos jours est de plus en plus exigeant nous épuise mentalement et physiquement et la peur de la maladie sous toutes ses formes….Pour ceux qui ont besoin d’aide,oui, vous pouvez vous accrocher au Très Haut mais chacun de vous …avez des ANGES qui peuvent vous servir et aider à tout moment et à tout instant….Accrochez vous…C est à eux qu il faut demander de l aide sans gêne .Chacun de nous possède plusieurs Anges et sont tous différents d un être à l autre…Sans même connaître leurs noms…vous les implorer ds votre tête a chaque fois que ça ne va pas et c est certain qu ils vont travailler pour vous aider…Le bien que vous faites sur cette terre ne vous ait que remis autrement par de simples gestes.Faites le test et ça marche.Croyez moi! Exemple pour un pépin (c est comme une prière ,on le demande ds notre tête ):Je m adresse à l ange responsable de telle situation …de m aider à trouver ne solution, de me faire un signe quelconque et c est maintenant que j ai besoin d aide…Bien important de remercier vos Anges en disant:Que Votre Volonté soit faites et non la mienne! Amen et MERCI. Toujours remercier ses ANGES.
    Ce que je vous dis ne remplace aucunement la médication mais c est un plus a la portée de tous et qu on devrait utiliser au quotidien…

  24. michel
    28 janvier 2013 @ 0 h 41 min

    salut j ai ma conjointe qui a chaque année a la meme periode se comporte bizzarement sa se passe apres noel elle deviens mausade elle ses pas se quel veux elle a mauvais caractere elle endure rien sa fait 8 ans que je vie avec elle on ses l aisser 8 fois mes a chaque foit on reviens en semble apres ses crise car vue que elle se comporte bizzare avec moi sa m afecte enormement et moi aussi je deviens depressif j ai pensser au suicide a plusieur reprise car je l aime et je ne vois pas ma vie sans elle le pire ses que on s aime mes je vous jure que elle me fait ou pluto elle nous fais vivre l enfer a moi et les enfants moi et sa familles on luis a demender d aller voir un medecin mes elle refuse normalement sa dure environs 4 mois elle refuse d aller travaillier l hiver juste l ete quel travail alors l hiver je dois compensser pour le manque d argent mes ses pas evident on a 2 auto un loyer et des compte et des ados je ne ses plus quoi faire.quand je luis dit que je vais la laisser car sont comportement me gruge le peux d energie qui me reste elle refuse elle deviens violent enver moi si je veux partir alors quand je veux quitter je dois le faire quand elle n est pas la mais apres le 4 mois environs tout se replace …….je ne ses plus quoi faire et si moi je vais voir le medecin il va me dire de la laisser car il va me dire que ma depression est a cause d elle je suis un dependent afectif svp j ai besoin d aide car je ne veux pas la perdre mes je ne suis plus capable de vivre comme ca .

  25. Celine
    7 février 2013 @ 20 h 21 min

    salut

    ca va pas ben mes affaires

    qu est-ce que je fais

    la fin est proche je crois

  26. celine
    7 février 2013 @ 21 h 58 min

    pu capable fini

  27. nancy
    17 février 2013 @ 15 h 50 min

    moi on dirait que jai mal partout jai plus confiance en moi et je me trouve grosse mes parents me rabaisse sans arret et jai commencer a plus aimer le soccer dun coup et jai peur de tout et jai de la misere a PRENDRE DES DESCISION quest ce que jai

  28. martin
    20 mai 2013 @ 1 h 12 min

    bonjour, j ai 35ans je suis depressif depuis plusieur année je répetterai pas se qui se dit dans les autres comantaires,plus sa va plus mon état s agrave, les seul moment ou je suis un peu mieu, cest quand je me saoul et je prend des rivotril ou des ativan, j aimerais que vous me donner des référence pour je puisse m en sortir car je suis vraiment a boute et jai persone a qui parler pour me soulager un peu

  29. Louise
    21 septembre 2013 @ 11 h 42 min

    Samedi le 21 septembre 2013

    Bonjour,

    Aujourd’hui je ne me sens pas bien, ce n’est pas une bonne journée pour moi. Je vis une situation particulièrement difficile. Présentement je n’ai tout simplement pas accès à un médecin de famille. Et ça me trouble au plus haut point, parce c’est elle qui me prescrivait mes attivans et ma clonidine (`Bouffées de chaleurs) Elle est en congé prolongé. Présentement je vis beaucoup d’anxiété malgré l’adoption hier d’un chat.

    La nuit dernière j’ai très mal dormi. Je pleure souvent, j’ai de fréquentes crises d’angoisse et de panique qui se déclenche sans prévenir.

    Jeudi dernier, la pharmacie a refuser d’envoyer une demande par fax à la clinique médicale pour renouveler mon clonidine parce que les autres médecins sont trop surchargés de travail étant donné que cela fait plus de 6 mois que mon médecin traitant est en congé prolongé. Et on a aucun moyen de savoir ses intentions. J’ai bien un autre médecin spécialiste du foie qui me suit depuis 6 ans pour mon hépatite auto-immune de type 2. Mais je ne sais pas s’il pourrait accepté de m’aider.

    J’ai demandé auprès du CLSC pour un suivi en psychiatrie externe à l’hôpital. J’ai rencontré le psychiatre lundi dernier, il préfère me référer en psychologie étant donné la particuliarité de mon cas. Car on ne peut pas me prescrire n’importe lequel antidépresseur et déjà il a remis en question la pertinence de l’attivan. Car il dit qu’à la longue ce médicament risque d’entraîner lui aussi, une insuffisance hépatique.

    Concernant la nouvelle politique de la clinique médicale, je me suis rendue en personne pour savoir si cela était bien vrai qu’ils ne renouvellent plus les médicaments prescrits par ce médecin. Ils m’ont dit que c’était vrai. Je leur ai demandé s’il était possible qu’un autre médecin me prenne en charge en attendant de voir ce qu’il va se passer avec le médecin absent. Ils ont dit qu’ils étaient tous trop surchargé de travail.

    Ils m’ont dit de m’adresser dans un clinique sans rendez-vous. Mais c’est particulièrement difficile pour justement en obtenir un rendez-vous soit il faut appeler à répétition la même clinique, soit il faut se rendre très très tôt avant 8 heures pour être dans les 20 premiers arrivés et espérés ne pas être refuser. Et en tout dernier lieur il y a l’urgence.

    Présentement pour l’attivan, j’en ai pour 6 mois, pour le clonidine, j’en ai pour un mois mais en coupant le comprimé en 2 j’en ai pour 2 mois.

    Jeudi et hier, j’ai essayé d’obtenir un rendez-vous pour une cytologie de dépistage (prévention cancer) dans 2 cliniques gynécologiques et bien que j’aie une requête signée de mon gastro-entérologue expliquant mon cas. Ils m’ont refusé en me renvoyant à un médecin de famille. Sauf que dans les cliniques d’urgences mineures sans rendez-vous, ils n’ont pas le temps de faire cela.

    Franchement, c’est décourageant un tel système de santé comme celui qu’on a au Québec. Je songe à aller dans une clinique médicale privée. Mais je n’ai pas d’argent pour cela.

    Moi aussi je suis au bout du rouleau. J’ai besoin d’aide et je me heurte à des portes clauses.

    Je vais m’arrêter ici, cela me fait du bien pour un instant de me confier. Je vois que même si les situations sont différentes, je ne suis pas la seule à souffrir de dépression.

    Je vous remercie.

    Au revoir,

    Louise

  30. Inèsse
    3 octobre 2013 @ 14 h 41 min

    Bonjour, j’ai perdu ma mère il y a 7 mois, accouché de ma fille il y a 4 mois et on dirait que je remonte pas la pente…toujours triste, mes moments de bonheur sont de très courtes durée. Je suis frustrée, je me chicane tout le temps avec mon conjoint pour des niaiseries…mais surtout je braille tout le temps que ce soit devant un truc à la télé ou dans un livre ou même en voyant des choses dans la rue. Bref je me cloître chez moi, pas envie de sortir, pas envie de voir du monde, et dès que mon conjoint insiste un peu et que je sort, j’ai tout de suite envie de rentrer à la maison. Je dors mal, je suis tout le temps fatiguée, épuisé, même si je fais rien, et j’ai mal partout. Je sais pas qui je dois contacter, j’ai pas de medecin de famille…j’ai besoin d’aide svp, je me reconnais plus 🙁

  31. Alain
    26 janvier 2014 @ 14 h 05 min

    Bonjour a tous.

    Moi j’ai Perdu le gout a la vie apres que ma femme ma quitee ,c’est tres dur!!!!
    Je prends des medicaments aussi pour tenir ..
    Souvent les gens pensent qu’il y a pire ,et que la vie continue mais le mal d’amour est un drame terrible…

Répondre

Retour vers le haut